Abbaye du Val Dieu

lundi 3 novembre 2014
par  J-C Hamers

L’abbaye Notre-Dame du Val-Dieu à Aubel, havre de paix au coeur du Pays de Herve, dans le diocèse de Liège, à l’est de la Belgique, est une abbaye de l’Ordre de Cîteaux (les cisterciens). Riche d’une longue histoire, elle connaît aujourd’hui un renouveau assuré par la Communauté Chrétienne du Val-Dieu.


L’abbaye N-D du Val-Dieu a été fondée en 1216 sur les terres fertiles dont firent donation Lothaire 1er, comte de Hochstade et de Dalhem, et Henri III duc de Limbourg, à la communauté cistercienne venue de Hocht, près de Maastricht où les moines ne trouvaient pas l’environnement propice à l’épanouissement de leur ordre. Ils vinrent donc s’établir dans la "vallée du diable" qu’ils rebaptisèrent "vallée de Dieu" d’où le nom actuel de "Val Dieu".

Les moines cisterciens s’implantaient dans des lieux « déserts ». Le but était de se retirer du monde et de choisir des lieux peu hospitaliers souvent dans des vallées où le seul moyen de subsistance était de travailler à défricher la terre. Il faut rappeler que le projet cistercien initié par saint Robert de Molesme se voulait un retour à l’idéal de la règle de saint Benoît. La vallée de la Berwinne correspondait à ce modèle. Située à cheval sur le comté de Dalhem et le duché de Limbourg, la fondation du Val-Dieu sera le départ du défrichement qui donnera dans la suite la physionomie si caractéristique du Pays de Herve.

Le rayonnement de l’abbaye était avant tout régional. Lieu de formation spirituelle et intellectuelle mais aussi centre économique pour le plateau, le monastère cistercien n’échappera à aucun conflit : luttes entre seigneurs féodaux, guerres de successions et de religion pour enfin connaître la dispersion lors de la révolution française. Les bâtiments subiront chaque fois le contre coup de ces aléas de l’histoire.
- Un incendie détruit l’église en 1286 (reconstruite en 1331) ;
- Des protestants mettent le feu à l’église et au monastère en 1574, la reconstruction s’achève en 1625.
- Suppression des Ordres en 1796. L’abbaye est mise en vente en 1798. L’abbé directeur se rend propriétaire de l’église, du couvent, du jardin et de la ferme. A son décès, tout devient propriété de sa famille. A partir de 1844, seul le château appartient aux laïcs, le reste est occupé par les moines qui revivent en communauté. Cette cohabitation durera jusqu’en 1975.
- L’église abbatiale a été érigée en basilique par le Pape Pie XII en 1946.

L’église sera quatre fois détruite ou incendiée, chaque fois reconstruite pour prendre la configuration actuelle qui reste, pour l’essentiel, comme d’ailleurs les locaux conventuels, conforme au plan cistercien initial. La volonté était d’inscrire dans l’espace et l’architecture la cité idéale où se concrétisait la synthèse entre la quête de Dieu et l’épanouissement de l’homme. Après la tourmente révolutionnaire, la restauration de l’abbaye et le retour de moines au milieu du XIXèmes permirent au Val-Dieu de demeurer aujourd’hui le seul site cistercien primitif encore en vie en Belgique dans ses bâtiments historiques.





Ci dessus, la partie du couvent dite "le château" qui avait pour mission d’accueillir les grands de ce monde...

.

A gauche, détail du mur d’entrée de la résidence du Père Abbé.

.

Ci-dessous, le fond de la salle à manger avec la statue en bois de la Vierge à l’enfant.

.

Plus bas, à gauche, copie d’une statue de st Bernard dont l’originale, sans doute le plus important trésor de l’abbaye, est enfermée en sécurité...

Au centre, le choeur de l’église et ses vitraux.

A droite, un siège de lecture adapté, par son mécanisme, à toutes les statures des moines...


Commentaires